Actu+

Les infos du mag entre 2 numéros...


2012 | >> Accéder aux archives

02/05/2012

LE TRAVAIL D'ALEJANDRO CADENA

Il y a dix-sept ans, Alejandro CADENA quitte l’Equateur et s’installe en Espagne pour y poursuivre sa quête de bâtisseur. Il y découvre de nouvelles techniques de maçonnerie traditionnelle et comprend déjà que chaque bâtiment possède son propre vécu. Le cacher, s’en débarrasser, c’est vider les murs de leur âme. Pour Alejandro, « le travail de restauration consiste, lorsqu’il est encore temps, à protéger ces marques du passé pour mieux les révéler et les offrir au regard admiratif et bienveillant de nos contemporains ». Plus encore, Alejandro aime la matière et les couleurs. Le long voyage qu’il a entrepris en passant par les chemins de Saint-Jacques de Compostelle pour arriver à Genillé lui a permis de découvrir des sables, argiles et terres colorées toujours différents. Il a appris à bien faire pénétrer les pigments dans la masse et à jouer avec les couleurs. Dans la tradition espagnole, il sait superposer les couches pour produire ses décors.

Depuis son installation dans le grand corps de logis qui abritait les religieuses de l’abbaye de la Bourdillère encore à la fin du XVIIIe siècle, il retrouve d’autres compagnons maçons, tailleurs de pierre qui l’encouragent dans son écriture. A l’arrière du logis, il installe son atelier dans une des dépendances. C’est là qu’il prépare ses nouveaux nuanciers de couleurs, tente de retrouver la beauté des anciens enduits, teste ses patines et badigeons a fresco pour ses clients. Mais aussi, c’est dans cet univers créatif que sa peinture s’épanouit. L’artisan cède la place à l’artiste : Alejandro précise les ombres et les contours pour que l’essentiel ne puisse être détourné. Dans son œuvre, il n’y a pas de place pour l’ambiance illusoire. Il isole le sujet pour lui donner une âme. Ses fonds sont de simples aplats monochromes. Le motif est réalisé dans une superposition de couches dans les dégradés de couleur, qui crée le volume et l’expression.

Alejandro CADENA réalise des enduits intérieurs et extérieurs à l’ancienne, des patines et des stucs colorés (marmorino, montavano, catalan). Maçon du patrimoine, il réalise tous travaux de restauration du patrimoine bâti et n’emploie que des matériaux traditionnels et naturels. Installé au couvent de la Bourdillière à Genillé (37460). Il est possible de le joindre par téléphone 06.41.68.14.75 ou par mail alexandrecadena37@gmail.com

Xavier Guillon

13/04/2012

LA VACHE DU CAPITOLE

Avenue de Grammont à Tours, le 13 avril 2012 à 11 heures, une vache est élevée sur la terrasse d’un immeuble située à 28 mètres de hauteur. Elle va paître une herbe un peu plus près du soleil et plus loin des regards. Les passants s’arrêtent. Interloqués, questionnent. Deux mots s’échappent de toutes les lèvres, « la vache ! » Que dire de plus ? Certains sont pour, d’autres trouvent qu’une prairie sur le toit d’un immeuble, n’est pas bien à sa place. Qu’importe, notre vache s’envoie en l’air ! Alors, bien sûr, il n’y a rien à répondre à cela. Seulement de profiter de ce moment surprise qu’a su inventer Brice Berthault de D’CO NATURE, installé à Faverolles sur Cher et chargé du nouvel aménagement d’un jardin-terrasse, un matin de printemps pour éveiller nos rêves. Dans le monde romain, l’oie sauvage représentait le retour annuel du soleil. Dans un temps si changeant que le nôtre, il est sans doute bien normal qu’une vache sacrée la remplace.

Xavier Guillon

Archives

2015
2014
2013
2011