Actu+

Les infos du mag entre 2 numéros...


2012 | >> Accéder aux archives

28/03/2012

VIBRATION

Coté jardin, qu'est-ce qui fait vibrer un urbain ?
Un jardin qui lui ressemble, qui ressemble à son mode de vie, un espace contrôlé... un gazon parfait, bien taillé, s'arrêtant net sur les côtés. A ça, il ajoute des fleurs de couleurs vives qui apportent de la bonne humeur ; son voisin a certainement les mêmes. A la mode du contemporain: meubles, pots design, toile d'ombrage, piscine et ses alentours. LAISSEZ VOUS VIVRE DANS VOTRE JARDIN !

Et pourquoi ne pas réaliser des jardins fous, décalés avec des objets détournés. Certains ont franchi le pas et aujourd'hui, leurs espaces donnent des envieux.

Moi, ce qui me ferait vibrer... Un réveil face au soleil (Est) dans une petite maison chaleureuse sans clôtures, avec les animaux auprès, tranquille No Stress. La pelouse est belle, ce sont les chèvres et les moutons qui la tondent, ainsi c'est bien; il me reste du temps pour sculpter un morceau de bois, du tilleul c'est tendre ... et également voir ma petite famille parler aux poules et autres amis se trouvant là.
En attendant, je commercialise des vaches...

Un clin d’œil de Brice Berthault, paysagiste à FAVEROLLES sur CHER

 

08/02/2012

François Pagé l'illusionniste !

ll suffit d’ouvrir les yeux pour percevoir les touches de pinceaux aux couleurs colorées de l’artiste-peintre François Pagé, comme l’éclosion tant inattendue du trompe-l'œil. L’artiste joue dans l’environnement urbain avec toute l’exubérance de sa palette qui se fond dans la ville. La couleur s’invite dans les murs tourangeaux...

Les trompe-l'œil, c’est en quelque sorte l’art du faux. La technique du peintre se mesure à l'objectif d'une représentation convaincante et troublante de la réalité. Pour l’artiste, c’est « faire descendre l’art dans la rue, dans le cadre même de la vie quotidienne, faire participer le public à l’évolution picturale et graphique d’une époque ; voilà sans doute la principale mission culturelle de la décoration murale dans la ville ». Le clin d’œil et l’humour qui accompagnent bien souvent le trompe-l’œil en sont l’élégance. La distance a fondé le point de vue, l’approche du mur révélera le stratagème : il ne s’agit que de peinture, mais l’art a joué son rôle théâtral, cinématographique dans les ombres des façades pour donner raison à Fernand Léger qui disait que la couleur est « une nécessité vitale, une matière première indispensable à la vie ! »

 

 

 

 

 

D’autres trompe-l'œil sur le site de l'artiste à l'adresse  http://francois.page.pagesperso-orange.fr/

Texte : Paula Pinheiro

Archives

2015
2014
2013
2011